Assurances : Assinco confirme sa vigueur

Célébrant son 20e anniversaire le 24 mai dernier à Libreville, la filiale du Groupe BGFIBank est revenue sur son parcours, marqué par plusieurs évolutions. La direction générale d’Assinco a également décliné son dispositif commercial pour les prochaines années.                                                                                                                                                    

 

 

Depuis sa création en 1997, Assinco s’est taillée une place de choix dans l’assurance IARDT (Incendie, accidents risques divers et transport). A l’occasion de son 20e anniversaire, célébré le 24 mai dernier à Libreville, la direction générale de l’assureur est revenue sur le parcours réalisé jusqu’ici. «Voici donc 20 ans qu’Assinco a démarré ses activités sur le marché gabonais après l’obtention, en février 1997, des autorisations de la Commission régionale de contrôle des assurances, ainsi que des ministères de l’Economie et des Finances», a rappelé le directeur général d’Assinco.


«Depuis lors, la compagnie a connu un important développement de ses activités», a poursuivi Stephen Moussirou. En effet, grâce à son intégration au sein du Réseau Globus (un groupement de 32 compagnies, ndlr), Assinco a vu son résultat net s’établir pour la première fois à près de 500 millions de francs CFA en 2007, avant d’atteindre 1,1 milliard de francs CFA en 2011.


Des performances n’ayant pas laissé insensible le Groupe BGFIBank, qui a décidé en en 2011, de faire d’Assinco sa première filiale d’assurances par le rachat des actions détenues, notamment par la Banque gabonaise de développement et la Compagnie du Komo. «Aujourd’hui, BGFI Holding détient désormais 60% du capital social d’Assinco», a souligné Stephen Moussirou, mettant en avant les résultats d’Assinco en 2015.


Au cours de cette année, en effet, l’assureur a vu ses placements s’élever à 927 millions de francs CFA, soit 24% de celui du marché IARD (Incendie, accidents et risques divers, ndlr). Le résultat d’exploitation, quant à lui, s’est chiffré à 718 millions de francs CFA, soit 29% de celui du marché IARD. Le résultat net, pour sa part, s’est établi à 748 millions de francs CFA, représentant 27% du marché, soit plus du quart. Les fonds propres, enfin, se sont élevés à plus de 10 milliards de francs CFA, représentant plus de 31% de ceux du marché, soit un tiers.


«Assinco est troisième du marché IARD en termes de chiffres d’affaires. Ces informations prouvent à suffisance que l’ambition qui animait les fondateurs de notre société en 1997, est largement atteinte», a déclaré Stephen Moussirou, dont la société ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. «L’ambition affichée, en effet, est celle de créer un assureur gabonais de confiance et de référence sur le marché national», a lancé le patron d’Assinco.


Pour 2017, plusieurs chantiers ont ainsi été ciblés par l’assureur : offrir aux clients une qualité de services optimisés à travers le rajeunissement du comité de directions, afin de concrétiser les opportunités du marché actuel ; migrer du système d’informations vers une nouvelle application automatisée et plus performante ; lancer la démarche qualité pour améliorer la qualité des services et la satisfaction des assurés ; lancer la banque-assurance à travers des packages innovants.

Offers and bonuses by SkyBet at BettingY com